Centre Carzou

Le Centre Carzou

Le Centre Carzou – anciennement Fondation Carzou – est un lieu culturel et artistique qui accueille l’oeuvre monumentale de l’artiste Carzou intitulée «L’Apocalypse». Cette installation permanente, d’une modernité incroyable, installée dans La Chapelle de la Présentation, fut inaugurée en 1991. Elle constitue l’oeuvre majeure de l’artiste, qui connut un rayonnement international durant le milieu du XX° siècle. Contemporain de Picasso, son travail fut encensé par la critique d’art et récompensé par de nombreux prix.

Le Centre Carzou propose également de nombreuses expositions temporaires.

Exposition permanente : « L’Apocalypse » de Carzou

En 1987, Carzou accepte de décorer la Chapelle de la Présentation, sur le thème de l’Apocalypse. À l’approche de l’an 2000, Carzou peint l’histoire tourmentée de l’humanité, habitée d’allégories bibliques où le bleu turquoise du ciel invite à la contemplation, au voyage vers la Jérusalem céleste.

« J’ai voulu représenter l’Apocalypse – non l’illustration littérale de celle de saint Jean – mais le climat de notre époque. J’ai pris comme base de travail mon exposition de 1957 à Paris intitulée “L’Apocalypse”. Cette  exposition était composée d’une suite de tableaux inspirés des usines atomiques, de la civilisation machiniste, des champs de tir, des fusées, de la disparition des forêts, la pollution etc… enfin le voyage dans le cosmos, avant le premier vol dans l’espace des astronautes soviétiques.

Mon but : la peur de l’an 2000, un peu comme la peur de l’An Mil. L’intense développement de la technologie, la déshumanisation de la Terre, la multiplication terrifiante des armements atomiques et chimiques, la multiplication de l’espèce humaine, le danger de la montée de la surface des mers, la disparition continuelles des espèces animales, l’Homme s’enfermant dans un milieu artificiel, font que la Terre deviendrait invivable et désertique.

Mes peintures couvrent un peu plus de 666 m 2 des murs de l’église. » CARZOU, 1991.

Carzou

Né en 1907, Jean Carzou, français d’origine arménienne, suit des cours de dessin et de peinture à sa sortie du lycée en parallèle à des études d’architecture. Après l’obtention de son diplôme d’architecte en1930, il se consacre à la peinture et participe régulièrement aux différents salons parisiens où il obtient de nombreux prix. Sa première exposition particulière a lieu en 1939 à Paris. Elle sera suivie de plus d’une centaine d’autres en France, en Europe et dans le monde.

Dans les années 50, Carzou est sollicité par la scène – Les Indes galantes, Giselle (Opéra de Paris), Athalie (Comédie-Française), La Périchole (Théâtre de Paris), les ballets Harkness et les ballets Roland Petit : Le Loup. Il présente aussi des expositions marquantes : « Venise » (1953), « L’Apocalypse » (1957), « Figures rituelles » (1968).

À partir de 1976, ses peintures et ses gravures lui valent la reconnaissance officielle : Festival de Cannes, Académie des Beaux-Arts où il est élu en 1977, Légion d’honneur, Ordre du Mérite et Commandeur des Arts et Lettres. Sa rétrospective « Les années trente-quarante » est présentée à Paris et Marseille en 1988.

En 1985, il commence la décoration de la chapelle et y travaillera jusqu’à son inauguration en 1991. Sa dernière grande exposition thématique « Versailles » est présentée à Paris, New York, Osaka et Tokyo, de 1994 à 1995. Après sept décennies d’activité, il s’éteint auprès de son fils en Dordogne en 2000, deux ans après son épouse Nane, qui partageait sa vie depuis 1936.

La chapelle du Couvent de la Présentation

La chapelle du couvent de l’ordre des Soeurs de la Présentation a été reconstruite en 1848. L’ordre quitte Manosque en 1904, suite à la suppression de l’enseignement congréganiste. La chapelle et le couvent sont alors dédiés à différents usages, jusqu’à leur rachat par la municipalité en 1983. On doit au docteur Niel, amateur d‘art d’Aix-en- Provence, praticien à Manosque et proche du maire, l’idée de faire décorer par un artiste la chapelle, unique joyau architectural néoclassique du département. À 80 ans, Carzou accepte de réaliser un ensemble monumental sur le thème de l’Apocalypse, œuvre majeure composée de dizaines de peintures et de trois vitraux.

Informations pratiques

Tarifs :

  • Entrée exposition permanente l’Apocalypse de Carzou : 5€ (tarif réduit* : 3€).
  • Entrée exposition permanente l’Apocalypse de Carzou + exposition temporaire : 8€ (tarif réduit* : 5€).
  • Entrée gratuite -18 ans.

* tarif réduit : étudiants, demandeurs d’emplois, jeunes 18-25 ans.

Horaires d’ouverture :

Le Centre Carzou est ouvert du mardi au samedi, de 10h à 12h et de 14 à 18h (fermeture les jours fériés).

Renseignements :

7-9 Bd Elemir Bourges,
04100 Manosque

carzou@dlva.fr
04.92.87.40.49

Suivez le Centre Carzou sur les réseaux sociaux :

Facebook
Instagram

Ça pourrait aussi vous intéresser

Saison théâtrale DLVAgglo

Saison théâtrale DLVAgglo 2024-2025

Culture

Appel aux dons : Paraïs, Villa de Jean Giono