Les sirènes d’alerte

Comment reconnaître le signal national d’alerte ?

Le signal national d’alerte se compose d’un son modulé, montant et descendant, de trois séquences d’une minute et quarante et une secondes, séparées par un intervalle de cinq secondes.

La fin de l’alerte est annoncée par un signal continu de 30 secondes.

Tous les premiers mercredi du mois à midi, les sirènes font l’objet d’un exercice. Cet essai mensuel ne comprend qu’un seul cycle d’une minute et quarante et une secondes seulement.

Le signal spécifique aux ouvrages hydrauliques

Dans les secteurs situés en aval immédiat d’un ouvrage hydraulique, un signal d’alerte spécifique de type « corne de brume » avertit la population de la rupture de l’ouvrage ou d’un lâcher d’eau important. Il comporte un cycle d’une durée minimum de 2 minutes, composée d’émissions sonores de deux secondes séparées par un intervalle de trois secondes.

Tous les trimestres, les premiers mercredis des mois de mars, juin, septembre et décembre à 12h15, les sirènes font l’objet d’un exercice. Ce signal d’exercice ne comporte qu’un cycle d’une durée de 12 secondes composé de trois émissions sonores de 2 secondes séparées d’un intervalle de 3 secondes.

La fin de l’alerte est aussi annoncée par un signal continu de 30 secondes.

Quels comportements adopter en cas d’alerte ?

En cas d’alerte, il faut réagir immédiatement et adopter les comportements réflexes de sauvegarde. Reconnaître une alerte et savoir réagir efficacement permet de se protéger.

En cas d’alerte, il existe quatre réflexes de sécurité à suivre :

 

  • se mettre en sécurité (en se protégeant dans un bâtiment, voire en se confinant, ou en évacuant la zone de danger) ;
  • se tenir informé (afin de connaître le comportement adapté. Pour cela, un poste radio à piles est le meilleur moyen puisqu’il permet de capter les informations transmises par Radio France et France Bleu, même si les réseaux sont coupés) ;
  • éviter de téléphoner (n’utiliser son téléphone qu’en cas d’urgence médicale. En effet, il est important de ne pas saturer les réseaux de communication) ;
  • rester en sécurité (les enfants sont en sécurité dans leurs écoles, il ne faut pas se mettre en danger en voulant aller les chercher).

Si les sirènes sonnent, 4 comportements réflexes de sauvegarde à adopter

Infos pratiques

Accueil DLVA
Documents consultables dans les mairies
  • Le Plan Communal de Sauvegarde (PCS)
  • Le Document d’Information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM)
  • Le Dossier Départemental des Risques Majeurs (DDRM)
  • Les plans de prévention des risques (PPR)
  • Les Plans Particuliers d’Intervention (PPI) des sites industriels à risques

Vos démarches

Aller plus loin