Les mouvements de terrain

Un mouvement de terrain est un déplacement plus ou moins brutal du sol ou du sous-sol favorisé par l’action de l’eau et de l’homme.

Le risque peut se manifester de plusieurs manières selon le type d’aléa :

  • chute de bloc
  • éboulements
  • coulées de boue
  • effondrement et affaissement de cavité,
  • Fissures suite à la sécheresse et réhydratation des sols – retrait et gonflement des argiles.

La réglementation

A l’achat d’un terrain ou avant des travaux, renseignez-vous auprès de votre mairie sur les risques encourus et les précautions à prendre. Les préjudices occasionnés par les mouvements de terrain sont indemnisés au titre de la garantie « catastrophes naturelles » des contrats d’assurance « dommages aux biens ».

Les bons réflexes

Avant : S’informer des risques encourus, des consignes de sauvegarde et de la vulnérabilité de son habitation auprès de votre mairie

Pendant : Évacuer et éloignez-vous de la zone à risque

Apres

  • Ne pas fumer
  • Couper gaz et électricité
  • Evacuer les locaux touchés
  • Informer les autorités
  • Se mettre à disposition des secours
  • Déclarer votre sinistre auprès de votre mairie afin que la reconnaissance de catastrophe naturelle puisse être demandée
  • Vous aurez 10 jours pour signaler votre sinistre à votre assureur après la parution au journal officiel de l’arrêté de reconnaissance de catastrophe naturelle.

Le saviez-vous ?

Les mouvements de terrain sont des phénomènes naturels d’origines très diverses qui provoquent la mort de 800 à 1000 personnes par an, en moyenne, dans le monde.

Infos pratiques

Accueil DLVA
Documents consultables dans les mairies
  • Le Plan Communal de Sauvegarde (PCS)
  • Le Document d’Information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM)
  • Le Dossier Départemental des Risques Majeurs (DDRM)
  • Les plans de prévention des risques (PPR)
  • Les Plans Particuliers d’Intervention (PPI) des sites industriels à risques

Vos démarches

Aller plus loin