L'accident nucléaire

L’accident nucléaire se produit lorsqu’un évènement entrainant des conséquences graves pour le personnel, les riverains, les biens et l’environnement survient sur une installation nucléaire.



L'accident nucleaire La réglementation

Le CEA Cadarache et ITER sont des établissements « Seveso seuil haut ». Un Comité Local d’Information (CLI) a donc été constitué pour chacun d’eux. Retrouvez plus d’informations sur le site internet qui regroupe les deux comités : www.cli-cadarache.fr




 

Les risques pour la DLVA

Il est important de savoir que trois sites nucléaires, Cadarache, Marcoule et Tricastin, sont implantés aux abords ou dans notre région.

À Cadarache et Marcoule, les installations sont destinées à la recherche, au retraitement des combustibles et des déchets radioactifs. Aucune production électrique n’y a lieu, à part celle prévue dans les réacteurs expérimentaux, parmi lesquels Iter (5Km). Une partie du territoire des communes de Vinon-sur-Verdon et Corbières se situent dans le périmètre du Plan Particulier d’Intervention (PPI) du Centre d’Etudes de Cadarache. Les autres communes de la DLVA ne font pas parti de ce périmètre. Toutefois, selon le type d’évènement et les conditions météorologiques, leur population peut être impactée. Des mesures spécifiques sont prévues à cet effet dans les plans communaux de sauvegarde.

À la centrale nucléaire de Tricastin,quatre réacteurs de première génération, d’une puissance de 900 mégawatts chacun, produisent ensemble 5% de la production nationale. Les effets principaux sont :

  • L’irradiation : par contact direct avec les centrales,
  • La contamination : les substances radioactives se sont répandues dans l’atmosphère, le sol et l’eau.

Si un accident nucléaire se produisait dans le monde et avec des conditions météorologiques défavorables, la région pourrait être impactée.


Les bons réflexes

Avant

  • S'informer sur les risques proche de chez vous
  • Prendre connaissance du signal d'alerte de l'établissement à risque proche de chez vous et de la commune.

Dès l’alerte

  • Rentrer dans le bâtiment le plus proche
  • Fermer toutes les ouvertures, arrêter la ventilation et boucher les entrées d’air
  • Couper le chauffage
  • Ecouter la radio (Tableau fréquences radios)
  • Ne pas aller chercher ses enfants à l’école (ils sont plus en sécurité à l’école que dans la rue. Les enseignants connaissent les consignes à appliquer.)
  • Ne pas téléphoner (Les lignes téléphoniques doivent rester libres pour les urgences et les secours.)
  • En fonction du type d’accident et de l’évolution de la situation, le préfet demandera à la population située dans un périmètre proche du site nucléaire de prendre un comprimé d’iode stable ou / et d’évacuer. Ces consignes sont à respecter uniquement sur instruction du préfet (message diffusé par la radio et la télévision).

Après

  • À la fin de l’alerte, aérer tout le bâtiment

Le saviez-vous ?

Selon la moyenne nationale, l’électricité importée en Paca serait très majoritairement produite par le nucléaire (près de 80%).

Informations supplémentaires